Les pièges à éviter lors de l’achat en Espagne

Ne pas faire attention à la procédure d’achat du pays

Réfléchissez à la manière dont le processus d’achat se déroule dans votre pays d’origine. Là, vous feriez probablement toute une série de vérifications, d’examens et d’inspections. Vous devez faire la même chose en Espagne. Faites appel à un bon avocat afin qu’il veille à ce que tout soit fait dans les règles de l’art.

Ne pas avoir tous les documents nécessaires à la transaction

En Espagne comme dans n’importe quel autre pays, un achat immobilier nécessite certains documents à fournir de la part du futur acheteur. Vous devez vous assurer que vous les avez en totalité, sinon vous ne pouvez pas acheter en Espagne. Un des documents les plus importants est le numéro NIE ( Número de Identificación de Extranjeros ). Sans cela, on ne peut pas acheter une maison. Cependant, il est possible d’obtenir un tel numéro même si vous n’êtes pas en Espagne en faisant appel à un mandataire local.

Oublier les petits détails

Une fois que vous avez acheté votre maison, vous devez vous rappeler d’autres petits détails juridiques. Par exemple, veuillez à ce que c’est votre nom qui figurera désormais sur les factures d’électricité et d’eau.

Oublier vos obligations fiscales espagnoles

N’oubliez pas de payer vos impôts sur le revenu et vos impôts sur les biens immobiliers tels que l’impôt foncier municipal et vous assurer de toujours disposer d’assez de solde sur votre compte espagnol. N’oubliez pas qu’il peut y avoir une taxe supplémentaire à payer dans certains cas et que même les non-résidents doivent présenter une déclaration de revenus annuelle.

Tenir compte des arnaques

En Espagne ou dans d’autres pays, lorsque vous vous y apprêtez à acheter une maison, le risque d’arnaque n’est pas négligeable. Par conséquent vérifiez que celui qui met le bien en vente est son véritable propriétaire et que le logement est en bon état.