Les différents types de logement étudiant

Après l’obtention du baccalauréat, la recherche d’un logement étudiant est l’une des priorités auxquelles il faut faire face afin de débuter vos études supérieures dans de bonnes conditions. Est-il préférable de vivre dans un CROUS ou dans une résidence universitaire privée ? Est-il mieux de vivre seul ou en colocation dans un appartement ? Vivre en foyer ou chez l’habitant ? Afin de savoir où habiter durant vos études, voici comment se présentent la plupart des logements étudiants.

Les logements étudiants du CROUS ou les résidences étudiantes privées

Ce qui différencie principalement ces 2 types d’établissements c’est le coût d’habitation. Pour ce qui est du CROUS, le coût du logement est le moins cher, donc le plus demandé. Les avantages y sont nombreux en plus de la proximité avec les universités. Doté de résidences sécurisées, le campus est pourvu de laverie, d’internet et de salles communes pour les étudiants.

Être logé dans une résidence privée offre plus de confort mais coûte plus cher que le fait de vivre dans un CROUS. Or, il est souvent difficile d’obtenir une place car les candidats nationaux et internationaux sont nombreux à vouloir un logement étudiant dans un CROUS. Sinon, si vous désirez approfondir vos recherches le site www.nemea-residence-etudiante.com peut vous aider.

Habiter seul en appartement ou en colocation

La solution d’habiter seul dans un appartement ou en colocation offre des avantages et des inconvénients. Tout d’abord, il faut s’adresser à une agence qui fera des recherches pour vous dans le secteur dans lequel se trouve votre université. Attention, il est possible que ce logement soit situé loin de votre campus. Un problème de transport ou de distance peut être une source quotidienne de tracas lorsqu’on étudie. La location d’un appartement se révèle plus onéreux car toutes les charges (loyer, eau et électricité) sont tenues d’être réglées par l’étudiant. Les seuls avantages de la vie en appartement sont de bénéficier parfois de tarifs bas si vous louez un studio et d’être entièrement indépendant.

La colocation offre une marge assez confortable en termes de loyer. C’est le même principe que de prendre un appartement en faisant appel à une agence. Mais en partageant les dépenses, il est plus facile de vivre sa vie d’étudiant de manière plus décontractée.

Vivre en foyer ou chez un habitant

Vivre en foyer est une option adoptée par les étudiants quand il n’y a plus de place dans les résidences universitaires. Moyennant un loyer généralement bas, des associations ou des cercles religieux gèrent les foyers étudiants. Pour y vivre, il faut y présenter un dossier et être capable de respecter les règles de vie du foyer. Les visites y sont généralement réglementées. La plupart des foyers accueillent également les jeunes travailleurs. Héberger en pension complète (avec 3 repas par jours), un étudiant peut alors être plus libre de se consacrer pleinement à ses études.

Les habitants ayant des locaux (chambres, garage, cabanon) à disposition peuvent aussi les mettre en location. Ils doivent néanmoins présenter une surface vivable et être pourvus d’un équipement ménager adapté. Ce genre de logement étudiant présente l’avantage de ne pas être cher et de permettre de nouer des contacts avec les riverains qui habitent le secteur dans lequel se situe votre université. C’est là l’aspect pratique pour les étudiants étrangers qui peuvent alors apprendre plus aisément la langue de leur pays d’accueil. La plupart des étudiants vivant dans un logement proposé par des habitants sont tenus d’y effectuer des tâches en tant que saisonnier.