Quels critères prendre en compte pour votre estimation immobilière ?

La première étape à suivre pour vendre un logement est l’estimation de ce dernier. Pour le vendeur, il s’agit de prendre en compte plusieurs paramètres en vue d’établir la valeur de la maison et de fixer un prix cohérent avec les réalités du marché immobilier. Pour cela, les agents immobiliers et les experts immobiliers prennent en compte la localisation du logement et son environnement immédiat, sa nature, son état général et la performance énergétique du logement. Dans tous les cas, il est conseillé de faire appel aux services d’un expert immobilier pour réaliser l’estimation du logement.

La nature du logement mis en vente

La nature du logement à vendre est le premier critère pris en compte au moment de faire une estimation immobilière. En effet, une maison individuelle a plus de chance d’être évaluée à un prix élevé par rapport à un appartement. La superficie du logement et le nombre de pièces sont aussi des paramètres qu’il ne faut pas négliger au moment d’estimer la valeur immobilière d’un bien.

La localisation du logement et son environnement immédiat

Le deuxième critère qui influence considérablement le prix d’un logement est sa localisation. Par exemple, si le logement est situé dans une rue prestigieuse ou dans un quartier très recherché, son prix aura tendance à grimper en flèche. Un logement en vente Avenue Montaigne dans le 8e arrondissement de Paris est par exemple plus cher qu’un logement situé Rue de la Grenade dans le 19e arrondissement.

Cet écart de prix considérable s’explique non seulement par le prestige de la rue ou du quartier, mais aussi par
l’environnement immédiat du logement.

En effet, les experts immobiliers prennent en compte la propreté du quartier, la proximité du logement par rapport aux écoles et aux commerces, la présence ou non d’espaces verts, la proximité des hôpitaux et des médecins, ou encore la présence de moyens de transport en commun à
proximité du logement à vendre.

La situation économique de la zone géographique est également un critère important qui a un impact direct sur la valeur immobilière d’un bien. En ce sens, si la zone géographique est reconnue pour son taux de chômage élevé, la valeur immobilière du logement sera en baisse. Dans le cas contraire, une ville où de nombreuses entreprises sont implantées profitera une hausse des prix des logements.

L’état général du logement

L’état général du logement fait référence à sa vétusté, aux travaux à entreprendre en cas d’acquisition ou encore aux équipements présents sur les lieux. Dans cette optique, plus une maison est ancienne, plus sa valeur immobilière baisse.

Si le logement nécessite encore des travaux de rénovation, les experts immobiliers fixent sa valeur à un prix plus bas comparé à celui d’un logement neuf ou d’un logement où des travaux de rénovation ont déjà été entrepris.

De plus, il faut savoir que si un logement est équipé des dernières technologies en matière d’électroménagers, non seulement il aura une valeur immobilière élevée, mais il recevra également plus d’offres d’achat.

La performance énergétique

La performance énergétique peut se définir comme étant le rapport entre la production d’énergie d’un logement et sa consommation en énergie. A l’heure où la transition énergétique est un enjeu mondial, il est important qu’un logement présente une performance énergétique optimale.

L’amélioration de la performance énergétique se fait par l’utilisation de moyens de chauffage qui consomment très peu d’énergie.

Dans cette optique, les chauffages au gaz naturel, les chauffages par géothermie ou encore les chauffages à l’électricité figurent parmi les équipements qui garantissent la mise en valeur d’un logement.

Il en est de même pour les chauffe-eau et les ballons d’eau chaude qui utilisent les toutes dernières technologies pour assurer une efficacité énergétique optimale. Si le logement à vendre dispose de panneaux solaires photovoltaïques, sa valeur n’en sera que plus élevée.